LA JETÉE / 2012 ~ composition pour violon & électronique

by Lionel Marchetti

supported by
/
  • Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

    48Khz - 24 bits

     €3 EUR  or more

     

1.
14:03

about

--- 2012 ---

« Mes oreilles créaient les hymnes vibrants qu'elles entendaient.
J'étais moi-même l'étendue de cette mer :

J'étais le monde où je marchais, et ce que je voyais,
Entendais ou ressentais venait de moi seul ;
Et là-bas je me trouvais en plus vrai et plus étrange. »

« And my ears made the blowing hymns they heard.
I was myself the compass of that sea :

I was the world in wich i walked, and what I saw
Or heard or felt came not but from myself ;
And there I found myself more truly and more strange. »
Wallace Stevens

-

La jetée


La jetée est l'enregistrement d'une "partition concrète"
pour Violon & Violons enregistrés sur K7 audio et magnétophone Revox

Violon : Sébastien Églème

Composition musicale, production, conception et réalisation sonore, tournages sonores initiaux dans les studios du CFMI de Lyon (Université Lumière Lyon 2 en 2011 - avec Sébastien Églème) et dans le studio du compositeur : Lionel Marchetti

Enregistrement Live original de cette version : dans l'église Saint Augustin - Lyon, en 2012 - avec Sébastien Églème + 3 amplificateurs basse (Ampeg à lampes) + K7, le tout disposé dans l'espace du lieu de culte…

download >---< ORIGINAL MASTER (stéréo) 2015 - 48khz/24bits

Sébastien Églème :
sebastien-egleme.fr/sebastien-egleme.fr/bienvenue.html -
À propos de La jetée :

« Une note unique, "prise" au violon, mise en boucle via un magnétophone REVOX analogique est jouée à différentes vitesses : les rendus (qui n'excluent pas accrocs et altérations dus au support analogique et à la manipulation…) sont ensuite copiés sur trois magnétophones à K7 audio de qualités diverses, avec cette possibilité, lors du concert, de changer une nouvelle fois la vitesse de défilement des K7…

En concert, l'instrumentiste déclenche à la main les trois lecteurs K7
puis il joue en même temps…

Il n'existe pas de partition au sens habituel du terme ; la transmission de l'interprétation est orale, lors d'une rencontre de visu avec le compositeur...
Au sortir du travail, l'interprète est libre de mémoriser l'œuvre à sa façon, tant pour ce qui concerne le jeu que pour la manipulation des K7 enregistrées… »

-

Mastering 2014 : L.M.
Copyright / SACEM / Lionel Marchetti / Sébastien Églème
Photographie : copyright / Lionel Marchetti / 2012

-

PARTITION CONCRÈTE :

Une partition concrète est une composition écrite avec les sons eux-mêmes - à la manière d'une composition de musique concrète - mais ici (et contrairement à une musique concrète où tout sera définitivement fixé par le compositeur puis spatialisé, en concert, sur acousmonium dans une esthétique que l'on pourrait qualifier de cinéma pour l'oreille) la partition concrète est à considérer comme un modèle à imiter - un guide - en entier ou en ses parties, par un ou plusieurs instrumentistes, et ce, avec un instrumentarium décidé par le compositeur (et parfois par les instrumentistes eux-mêmes puisque souvent le choix leur sera laissé libre…)

Une partition concrète est ainsi travaillée sans l'aide, tout d'abord, pour les interprètes, d'aucune notation autre que les sons enregistrés eux-mêmes : une partition auditive ; cependant, un échange avec le compositeur autour de la poétique envisagée est bien sûr nécessaire et il est possible d'élaborer, au cours du travail, une notation propre à chacun.

Les partitions concrètes sont en version monophonique, stéréophonique ou multi-pistes selon l'exigence des compositions.
Les partitions concrètes sont spatialisées en même temps que les parties instrumentales, sur un système haut- parlant qui est précisé dans son implantation et sa facture (en général des amplificateurs pour guitare basse, de préférence à lampe, disposés dans l'espace du concert, au plus proche des instrumentistes) et qui sont étalonnés, pour leurs volumes sonores, de manière à créer une illusion acoustique telle, pour le public, que l'on ne saura pas distinguer si le son est d'origine instrumentale ou haut-parlante.

Une partition concrète est également à considérer, pour l'interprète, au-delà d'un unique modèle à imiter, comme un alter ego avec lequel intimement dialoguer - un substrat, un appui, parfois même comme un environnement ou encore un accompagnement sur lequel il sera possible de s'insérer en s'accordant à la poétique envisagée, quitte dans certains cas, à jouer plus librement…

-

Exemple d'indication pour l'interprète :

UN SON

Un son, d'un geste simple naît

Plutôt que de lui imposer, en le saturant d'intention
telle ou telle direction
plutôt que de chercher à l'accorder pour je sais quelles circonstances
j'accepte son éclosion
telle qu'elle est

Un geste simple résonne

N'est-il pas nécessaire de le laisser voyager seul
et d'attendre qu'il revienne
chargé de ce qu'il sait ?

Un son pour soi - un son capable de mettre en valeur le silence
afin de ramener, du silence
un suc, une substance

Qui serait la preuve du souffle du monde.

---

credits

released December 25, 2012

tags

license

all rights reserved

about

Lionel Marchetti Lyon, France

Lionel Marchetti (1967) : compositeur français de musique concrète, acousmatique & improvisateur expérimental avec instruments électroniques divers

...ses compositions musicales sont considérées comme
un véritable cinéma pour l'oreille…

"Concret ou abstrait ? J'aime l'abstrait où subsiste un souvenir de substance, le concret qui s'affine aux frontières du vide." (K.White)
... more

contact / help

Contact Lionel Marchetti

Streaming and
Download help