RISS (l'avalanche) / 1990 ~ composition de musique concrète

by Lionel Marchetti & Anne Décoret

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

    ORIGINAL MASTER : 44khz / 16 bits

      €3 EUR  or more

     

1.

about

--- 1990 ---

« J'ai froids à l'œil, je le ferme
je repousse à nouveau la paupière
il fait blanc, étrangement blanc… »
Anne Décoret

-


RISS (l’avalanche)

Musique concrète de Lionel Marchetti
pour une écoute acousmatique d’une durée de 15’30’’

Pour Anne Décoret

Poème et lecture : Anne Décoret

Production, composition musicale, conception et réalisation sonore, tournages sonores, avec l’instrumentarium du CFMI de Lyon – 1990 au studio du CFMI de Lyon (Université Lumière Lyon 2) : Lionel Marchetti

Création publique : Le 102 rue d’Alembert (Grenoble, 1991) – Cycle Le bruit de la bande

Création radiophonique sur France Culture en 1992

Une première édition mini CD de RISS (l’avalanche)
à été réalisée en 2002 sur le label Erewhon
dirigé par Patrick Delge - Belgique
radiantslab.com/erewhon/

ORIGINAL MASTER (stéréo) 2014 - 44khz/16bits

Copyright : Lionel Marchetti/ Anne Décoret /SACEM

Photographie : Bruno Décoret - 1987

Anne Décoret :
www.adea-mouvement.fr/adea/anne-decoret-ahiha

--------------------------------


À propos de RISS (l’avalanche) :

« À l’origine, un rêve. 1990. Me voici seul, en haute montagne (les Alpes, certainement). Je marche et m’élève lentement, amoureux du silence vaste. Soudain, à ma droite, au sud-est précisément (j’avance vers le nord), s’élève une vague menaçante qui masque le ciel et ses lumières. La vague s’approche. Tout s’effondre alentours et m’emporte. Sans un bruit. Et je disparais. Noyé par le froid, la neige et la glace. Une avalanche. Une métamorphose de la Terre et du ciel où mon corps finira pas se dissoudre, définitivement.

Je raconte ce rêve à mon amie Anne Décoret, jeune danseuse et poètesse. Je lui demande d’écrire un texte en s’inspirant de ce que je lui rapporte de ma nuit et je lui laisse toutes libertés d’écritures. Elle a 19 ans. J’ai 22 ans. Elle écrit rapidement Reste Plus qu’à Implorer Secrètement le Soleil (RISS), très beau poème intime qui tout de suite m’enchante.

Nous enregistrons son texte un soir d’hiver 1990 au studio du CFMI de Lyon (Université Lyon 2), alors même que j’ai déjà commencé à composer, dans ce même studio, tout un monde sonore inspiré par l’appel catastrophique et lumineux venu me chercher jusque dans mes songes. Anne y déploiera, à mon grand plaisir, sa poétique et ses expériences intérieures.

Lors du tournage sonore initial, je voulais inventer un personnage - une femme - pris au piège de cette matière neige l’ayant désarticulée. Personnage ayant perdu tout sens de l’orientation sous l’ensevelissement (c’est ce qui arrive, paraît-il, lorsque l’on est emporté dans une avalanche : il serait possible de respirer sous la neige — on conseille ainsi à la victime de s’uriner dessus afin de retrouver le haut et de tenter, si possible, de nager à l’inverse, en direction de la sortie, puisque l’on n’est aucunement aidée par la lumière environnante totalement diffractée).

Dans RISS (l’avalanche) le personnage féminin se chuchote à lui-même ses tourments, sa vie passée. Une remémoration. Le microphone est très proche, parfois mobile, parfois contre le visage, la peau, le corps. Érotisme du tournage sonore. Érotisme, comme toujours, de la bouche amplifiée, comme il se doit, par le haut-parleur.

Une question, après ces années passées : comment traduire, avec les sons enregistrés, le plus bouleversant de nos images nocturnes (par ailleurs, pour moi, souvent silencieuses) ?

Et si l’art des sons fixés - la musique concrète - était à la musique ce que la photographie en noir et blanc est à la photographie en couleur : une expression à la plastique étrange et révélatrice de certaines forces invisibles ? Une expression parfois dérangeante, inquiétante au sens de cette inquiétante étrangeté dont parle la psychanalyse, ouvrant un chemin de solitude capable de nous faire vivre, éveillés, les yeux fermés, ce qui, en rêve, se déploie en nous comme une géographie imbriquée de tous les mystères ? »
Lionel Marchetti/2010

---

« RISS, with its suggestive subtitle ("l'avalanche"), is a 15 minute piece of musique concrete produced in 1990, already asserting a very personal universe and a strong set of themes.
A female character attempts to impose her brittle voice in a landscape of ice and distress which slowly turns out to be an extension of her own inner space.
A particularly evocative imaginary sound world, a staggering dramatic tension succeed in making of "RISS" a powerful miniature, and definitely confirm the early talent of Lionel Marchetti among a new generation of composers reinventing musique concrete. »
Patrick Delge

--------------------------------------------------

Reviews :

« Pièce électroacoustique composée en 1990, Riss de Lionel Marchetti est une oeuvre de jeunesse mais témoigne d'une maîtrise époustouflante; le son, tantôt caressant, tantôt agressif et mordant, transperce l'auditeur à mesure que le froid envahit les membres d'une infortunée prisonnière d'un piège de glace aux contours indéfinis.
Mais lorsque celle-ci décrit sa lente agonie, ajoutant ainsi à la tension dramatique, qui, de nous ou de la misérable victime, se retrouve finalement captif, enfermé dans ces masses aux frontières floues? Glacial mais magistral. »

Octopus, supplément de la revue Mouvement, no 24, september 2003

---

« Bei "Riss" handelt es sich um eine 15-minütige Aufnahme, die jetzt im 3"-CD-Format zu haben ist. Sie wurde 1990 im CMFI-Studio in Lyon eingespielt und unterstreicht so den Ausnahmenstatus des französischen Concrète-Musikers Lionel Marchetti eindrücklich. Marchetti, der ab und an mit Jerome Noetinger (Metamkine) zusammenarbeitet und auf den Labels Intransitive, Selektion und Ground Fault veröffentlicht, hat hier eine Traum-Miniatur in kammerspielartiger Dichte geschaffen, in der sich die Protagonistin Anne Décoret einbildet, im Eis gefangen zu sein, um dahinter zu kommen, dass dieses Eis ihr inneres Selbst ist. Mit hochtheatralischen Effekten und sublimen Tempowechseln ausgestattet, kommt diese MCD als ein Werk daher, das bestes "Cinema pour l'oreille" im Sinne Michel Chions ist, eine Text-Musik-Interaktion reiner Güte, die phasenweise an die frühen, dadaistischen Klangstrukturen von Nurse With Wound erinnert. Geräuschvolles Aufbegehren wird mit elektroakustischem Vogelgezwitscher konterkariert, um gleich darauf mit unterschiedlichen Stadien zwischen Lärm, Rauschen und Dröhnen die Verfasstheitslevels der Erzählfigur plausibel zu machen. Ein grandioses Werk, das einen förmlich in den Hörsessel festfriert. Magnifique. »

Heinrich Deisl, skug - online, december 2003

---

« Lionel ist der große Held der musique concrète, dem es stets aufs Neue gelingt, nicht in einem mit Scheuklappen verseuchten Studio großer Vorgänger im traditionellen Sumpf verkleisterter Soundästhetik zu schmachten, sondern mit Frische jeglicher Starre leichtfüßig zu entkommen und nahezu magische soundtracks zu entwerfen. Auf 'Riss' werden wir Mitwisser der Gedanken einer unter Schneemassen bedeckten Frau, die kurzzeitig in einer Luftblase überleben kann. Immer abstrakter und verworrener werden ihre Worte, die Soundkulisse wechselt zwischen beängstigendem Minimalismus und wilden Eruptionen subtiler Geräuschskizzen, Natur findet immer entfernter statt bzw entpuppt sich am Ende womöglich als ihr eigener Seelenzustand. Mit einem gehauchten 'J'ai froid à l'oeil' beginnt alles und verwirklicht sich in einer Welt, deren Grundstimmung einiges mit der Lyrik Emily Dickinsons gemein hat. 'Riss' ist ein Riesenmeisterwerk, das große chef-d'oeuvre eines außergewöhnlichen Komponisten. »

ed, de:bug no 72, june 2003

---

« By now the name Lionel Marchetti might be known, through his various releases on Intransitive, Ground Fault, Metamkine or his ongoing collaborative work with Metamkine's boss Jerome Noetinger. 'Riss (L'Avalanche)' is not a recent piece, in fact it dates to 1990. A text is spoken by a female voice, but unfortunally my french is not that good that I can tell you what it's about. I assume it's about coldness, snow and avalanches. Bird sounds and electronic processings of whatever sound roll to you, like an avalanche of snow. With speed gradually growing faster and faster, this is an evocative piece, building quite dramatic in tension. The tension builts throughout the piece until the final climax. It's kinda hard to say how the avalanche ends: in death or savior. However the poetic nature of this work, also because of the use of voices, reveal there are more metaphores, then just the one revealled by it's title. A powerful, miniature work. »

Frans de Waard, Vital Weekly 360, february 2003

---

« [...] "Riss" est un des grands chef-d'oeuvres de L. Marchetti, grande fiction catastrophe dans laquelle le son, dans ses effondrements, ses déchirements, ses éruptions féroces, ses fausses accalmies angoissées, tient le grand rôle. L'écoute à fort volume est ici d'usage. Alors des masses sonores vous emporteront dans des lames cristallines et successives. On finit l'écoute pantelant, essouflé. Magique ! ! »

Manu Holterbach, revue & corrigée no 52, june 2002

---


« Metamkine's Cinema Pour L'oreille series of Musique Concrete 3" releases has been one of those essential collections - the things that even the critics buy! Why start an Erewhon review this way? Well, Marchetti (as well as other work, including one in 2002_05) has had two disks on Metamkine, and this 1990 work would fit easily in the series (and indeed the internal layout seems to be an homage to the original Metamkine one).

Deceptively simple, it is based around a text (written and read) by Anne Decoret, that recurs through the piece between the sound interludes. My monolinguality frustrates me here - I am sure that the texts adds to the musical experience: the title and cover image suggests snow-related aspects and I think there is reference to an ice palace and tomb in the final stages. Anyway, Decoret has a delivery that suggests a meaningfullness and intensity, lightly manipulated and with a bed of simple and extended tones to support her.

The interludes, in contrast, are dense and dramatic: bird noises surrounded by big grinding tones, strings stretched to breaking, swirling around. Softer tense rumblings and breath-intakes, percussive, whispers and distant voices, shimmering coldness. Slowly spiralling tones down into the crinkling, sliding, uncertainty of the ice. Pops, crackling with tonal music within, pulsing. Birds throughout.

This is an exciting piece of music and I have no idea how it could have sat around since 1990. Whyever, it is great that it is now available, and provides an intense aural-visual experience. »

&etc 2002_18, Jeremy Keens, Ampersand Etcetera, november 2002

--------------------------------------------------


Lionel Marchetti is a French composer of concrete music
an improviser (electronics, various analogic systems with modified speakers, REVOX reel-to-reel recorder…)
as well as a visual-sound artist, a writer and a poet

Whether his music is composed or improvised
the body has an important role (Lionel Marchetti danced with the university company Relyanse between 1986 and 1991)

To define his music, one can borrow Kenneth White’s saying :

« Concrete or abstract ?
I like abstraction where a memory of substance remains, concrete refined on the frontiers of emptiness. »
[free translation]


-


NB : for a complete bio & diverses web links
have a look here : Archives radiophoniques…
(below, in my bandcamp discography)

credits

released February 2, 1990

tags

license

all rights reserved

about

Lionel Marchetti France

Lionel Marchetti (1967) : compositeur français de musique concrète, acousmatique & improvisateur expérimental avec instruments électroniques divers

...ses compositions musicales sont considérées comme
un véritable cinéma pour l'oreille…

"Concret ou abstrait ? J'aime l'abstrait où subsiste un souvenir de substance, le concret qui s'affine aux frontières du vide." (K.White)
... more

contact / help

Contact Lionel Marchetti

Streaming and
Download help