Passerelle / 1990 ~ composition de musique concrète

by Lionel Marchetti

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

    ORIGINAL MASTER : 44khz / 16 bits

      €3 EUR  or more

     

about

--- 1990 ---

« Ainsi va et vient la fontaine de jouvence du haut-parleur. »
Olivier Capparos

-

Passerelle

Musique concrète de Lionel Marchetti
pour une écoute acousmatique d'une durée de 13'52''

À Xavier Garcia

Composition musicale, conception et réalisation sonore, tournages sonores, avec l’instrumentarium du CFMI de Lyon : Lionel Marchetti – 1990 au studio du CFMI de Lyon (Université Lumière Lyon 2)

Création publique : Le 102 rue d’Alembert (Grenoble, 1992) – Cycle Le bruit de la bande

Création radiophonique sur France Musiques en 1995

Une première édition CD de SIRRUS (Micro-climat, Passerelle, Sirrus) à été réalisée en 2001 chez Auscultare reserach/ground Fault recordings aux USA, par Randy H.Y.Yau et augmentée d’un texte d’Olivier Capparos


ORIGINAL MASTER (stéréo) 2014 - 44khz/16bits

Copyright : Lionel Marchetti/SACEM
Photographie : Lionel Marchetti - 2010

-----------------------------


À propos de Passerelle (par Olivier Capparos) :

« Principe du Cercle :

Parmi les mystères encore indéchiffrables du monde humain et du monde de la nature, celui du Cercle occupe une place remarquable.
Je crois pour ma part que la figure la plus simple que l’habitude nous incite à rejeter dans l’oubli et l’ennui résume en elle la fièvre inextinguible des plus hauts problèmes, des plus obscures questions de l’humanité : le mouvement, la transformation du monde, la répétition, Dieu, le ciel, la boue, le feu, la musique, je ne sais quoi encore, etc.

L’étude du Cercle obsède encore le monde de l’esprit comme au premier matin millénaire du trait Chinois, du trait Sumérien, de la pointe du bâton d’Archimède sur le sable Ionien.
C’est une petite idée d’enfant, un petit trésor dans une cache sombre où l’imagination défie pourtant toutes les spirales, toutes les boucles, fers, eaux, bois, gaz, cristaux et amulettes, végétaux bruissants et fourmillants.
Tout l’univers pris dans un périmètre annulaire.
Les Grecs l’ont défini comme un point en mouvement.
Il suit que quelque chose du point subsiste toujours dans le Cercle et vice versa.
Si bien qu’on a pu dire que le centre avait engendré le Cercle ou que le Cercle avait produit le point.
Son calcul, sa mesure (sa circonférence, sa surface...) dépendait de la géodésie approximative, mais aussi de la recherche d’opérateurs fondamentaux, d’une base arithmétique générale de calcul.
La figure du “carré” (par quadrature) y joua un grand rôle, et l’inscription de droites, de polygones réguliers, et l’unicité de la tangente...

Mais la connaissance du Cercle a d’autres ressources.

Que tous les sens accordés s’attardent sans précaution à la surface vibrante du Cercle, comme dans les imaginations de Nicolas de Cues, et des cercles concentriques que je vois refluer du centre à la périphérie et confluer de la périphérie au centre s’animent de surcroît du mouvement de rotation de points géométriques (plus vif près du centre et plus lent à la périphérie).

Plus, dès que le Cercle se fait mouvement et vibration, toute une vie sonore gouvernée par le rythme gagne notre attention.
Ce rythme, cette pénétration sonore abîme notre perception plane en une nouvelle dimension d’écoute, une profondeur axiale par le centre du disque, le noyau d’une membrane vivante.
La polyrythmie qui se lève à nous, comme le rythme de saccades et de clignements dans l’arc double d’un œil, exprime la totalité grouillante qui n’était qu’obscurément présumée.
Le Cercle de nos perceptions rétablit sa stabilité inquiète, sa géométrie-objet, inerte pour un temps.

Ainsi va et vient la fontaine de jouvence du haut-parleur. »
Olivier Capparos - 2001

--------------------------------------------------


Lionel Marchetti is a French composer of concrete music
an improviser (electronics, various analogic systems with modified speakers, REVOX reel-to-reel recorder…)
as well as a visual-sound artist, a writer and a poet

Whether his music is composed or improvised
the body has an important role (Lionel Marchetti danced with the university company Relyanse between 1986 and 1991)

To define his music, one can borrow Kenneth White’s saying :

« Concrete or abstract ?
I like abstraction where a memory of substance remains, concrete refined on the frontiers of emptiness. »
[free translation]

-

NB : for a complete bio & diverses web links
have a look here : Archives radiophoniques…
(below, in my bandcamp discography)

credits

released January 1, 1990

tags

license

all rights reserved

about

Lionel Marchetti France

Lionel Marchetti (1967) : compositeur français de musique concrète, acousmatique & improvisateur expérimental avec instruments électroniques divers

...ses compositions musicales sont considérées comme
un véritable cinéma pour l'oreille…

"Concret ou abstrait ? J'aime l'abstrait où subsiste un souvenir de substance, le concret qui s'affine aux frontières du vide." (K.White)
... more

contact / help

Contact Lionel Marchetti

Streaming and
Download help